Nos années Poulidor

585372

Ce livre est bien plus qu’une biographie de l’éternel second. C’est une balade à vélo dans le temps et la géographie.

En retraçant le parcours passionnant de Poulidor, décédé le 13 novembre 2019, Philippe Bouvet nous raconte comment ce fils de métayers est devenu une icône populaire française, le plus célèbre des coureurs, alors même qu’il n’a jamais gagné le Tour de France !

On voit défiler la France des Trente Glorieuses comme dans un film de Michel Audiard, avec ses villages du Limousin qui n’ont pas tant changé, ses petites gens, sa joie de vivre malgré les soucis du quotidien, entre un concert de Johnny à Saint-Léonard-de-Noblat et une partie de poker avec Eddy Merckx.

Parce qu’au-delà du vélo, Poulidor incarne un mythe français : la patience et la persévérance, le goût du jeu et du travail bien fait, mais aussi la possibilité de « remettre à demain », la jovialité et le bon sens des campagnes.

« Sans le vélo, mon horizon n’aurait pas dépassé la haie d’un champ », disait Poulidor. Sans le vélo, l’horizon de Julian Alaphilippe n’aurait pas dépassé la barre d’un immeuble de Montluçon.

Dans ce livre plein de nostalgie heureuse, Philippe Bouvet, lui-même fils du coureur Albert Bouvet et journaliste de L’Equipe, nous embarque sur les routes de France. Et l’on a qu’une envie une fois le livre refermé, enfourcher son vélo pour sillonner les chemins, retrouver un peu de cette époque, de ce temps long des promenades champêtres.

Nos années Poulidor, Philippe Bouvet, Equateurs

image1

ISBN : 97828499067719, 240 pages, 18 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *